Il existe une multitude de façon de voyager en respectant l’environnement. Naviguer sur l’eau en utilisant le vent, parcourir le monde à vélo ou alors utiliser ce don naturel de la marche pour découvrir des contrées inexplorées. Par contre en voiture, le choix est plus restreint. Voyager, en voiture et avec respect de l’environnement est plus compliquée.

Le pétrole est encore l’énergie fossile la plus utilisée pour rouler avec nos engins motorisés. Malgré tout, ça bouge dans ce secteur et les innovations ne manquent pas pour proposer aux « voyageurs motorisés » une alternative plus verte. Le mode de propulsion électrique à le vent en poupe en ce moment. Dorénavant c’est l’énergie verte la plus abouti. Les progrès dans ce domaine sont fulgurants, le meilleur est à venir. Cependant dans cet article je vais vous parler d’un moyen de propulsion assez connu : le moteur pantone.

Le moteur pantone, une technologie controversée

C’est vrai que ce système ne jouit pas d’une belle aura. Il y a peu de recherches scientifiques fiable et sérieuses sur ce sujet. De plus, le créateur de ce procédé, monsieur Paul Pantone, a été condamné pour escroquerie et aussi incarcéré au cours de l’année 2005. Comme vous pouvez le lire, un flou artistique règne autour de ce projet. Tantôt décrié, tantôt adoubé ce procédé déchaîne les passions. Mais comment fonctionne le moteur pantone ?

L’idée directrice du projet est d’utiliser de l’eau pour faire avancer son véhicule. Le dispositif pantone consiste à vaporiser un mélange d’eau et de carburant, puis de le réchauffer à l’aide des gaz d’échappements. Les vapeurs générées sont introduites dans la chambre de combustion du moteur avec de l’air neuf (source wikipédia)

Cette technologie permet entre autres de réduire le taux de monoxyde de carbone tout en réduisant la consommation d’essence. On gagne sur tous les plans !!

Une deuche avec un moteur pantone

Cette petite auto se prête bien à ce genre de bricolage. Sa mécanique simple et robuste permet de réaliser de multiples personnalisations. En très peu de temps, on peut modifier la mécanique de base du moteur pour ajouter une fonctionnalité supplémentaire et accroître les performances du bi cylindre. Du coup, l’installation d’un moteur pantone est assez aisé. Quelques tuyaux de plomberies par ici, un soupçon d’ingéniosité par là et vous arriverez à créer votre mode de propulsion pantone sans trop de souci…

moteur-pantone

Installation d’un moteur pantone dans une 2cv (source http://dodoche.e-monsite.com/)

Sur la 2cv Citroën, le gain au niveau de la pollution est important. En effet, on peut avoir des résultats équivalents à des voitures équipés de pots catalytiques. Par contre le gain en consommation d’essence n’est pas extraordinaire soit une économie d’essence de plus ou moins 10%. La petite cylindrée de la deudeuche bride un peu les performances. Mais sur des plus grosses cylindrées, ces installations peuvent avoir un impact bien plus important sur la consommation d’essence : 30% sur des voitures moyennes à 50% sur des engins agricoles.

Voilà une méthode intéressante pour réduire son impact sur l’environnement tout en profitant des joies du voyage sur la route en voiture de collection 🙂 !